pachama

———————————————————

Sobriété énergétique
et Permaculture

—————————v—————————








Expérimentations et projets sur notre écolieu (de travail et de vie)

Nous appliquons la sobriété et les principes de la permaculture sur notre lieu de travail et de vie. Chaque élément est lié aux autres de manière à assurer un fonctionnement en réseau, gage de résilience et d'efficacité.

Pour faciliter l'atteinte de nos objectifs permacoles tout en satisfaisant les besoins de tous les habitants du lieu, de nombreux systèmes simples existent. Certains sont disponibles dans les filières classiques (magasins, installateurs), et d'autres peuvent nécessiter un bricolage personnel.
Voici à titre d'exemple un ensemble de systèmes soit utilisés chez nous (et intégrés à notre fonctionnement global), soit en projet. Il s'agit surtout des systèmes en lien avec la sobriété énergétique (notre spécialité). Nous pouvons vous présenter la mise en oeuvre de la démarche sur le lieu, et vous aider si vous désirez intégrer certains systèmes chez vous.

design

Dans la zone 0 (maison)


Poêle à bois central pour chauffer 140m² sur deux étages

Un poêle à bois doit être bien positionné: au centre de l'habitation pour rayonner sa chaleur vers le maximum de pièces. Dans une configuration à deux étages, comme dans notre lieu, le poêle est placé en bas, très proche de la cage d'escalier, et les chambres de l'étage s'ouvrent toutes sur l'escalier. La chaleur monte et se diffuse dans toutes les pièces. Les cendres issues du poêle sont autant que possible utilisées sur place: fabrication de lessive, bac à cendres pour les poules, fertilisation modérée du jardin, isolant pour le poêle rocket...

Un poêle ou un insert à bûches fonctionne à son meilleur rendement s’il est utilisé à son régime nominal. L’utilisation de ces appareils au ralenti engendre souvent une mauvaise combustion, favorisant l’encrassement des vitres et des cheminées, et nécessitant une quantité de bois plus importante pour une chaleur moindre. Il est donc préférable de réaliser de grosses flambées, et de laisser s’éteindre le feu lorsqu’il fait trop chaud, quitte à refaire une flambée quelques heures plus tard. Lorsque les braises sont consumées, il est aussi conseillé de fermer les entrées d’air de l’appareil pour limiter son refroidissement. Pour assurer une combustion optimale dès l’allumage, il existe également une méthode dite « de haut en bas » particulièrement efficace et expliquée aux liens ci-dessous:
Vidéo
Document PDF

Statut: en fonctionnement
Impact: s'il est bien utilisé, 50% d'économie d'énergie par rapport à un chauffage de l'air (type chauffage central avec radiateur dans chaque pièce) + économie d'énergie pour la cuisine

poele


Chauffage par conduction

Les chauffages par contact (chauffe-lit, banquette chauffante...) ont l'avantage de communiquer directement leur chaleur aux personnes, sans avoir à chauffer l'intégralité de la masse d'air d'une pièce. Ils consomment une quantité d'énergie extrêmement faible pour un confort parfait: par exemple, 0.03kWh suffisent pour chauffer agréablement un lit individuel, soit 6kWh par an, soit 1€ s'il s'agit d'électricité. Dans le même temps, ces systèmes permettent de diminuer la température de l'air des pièces sans nuire au confort, générant des centaines voire des milliers de kWh d'économie sur le chauffage principal.

Statut: certains systèmes en fonctionnement, d'autres en projet
Impact: économie d'énergie et confort

lit banquette


Accumulateurs de chaleur

Accumuler de la chaleur permet de réduire les variations temporelles de la température dans un logement. L'accumulateur peut-être construit avec divers matériaux résistants à la chaleur (en brique dans notre cas), et il est placé autour d'un conduit de fumées ou derrière un poêle. Si l'accumulateur est maçonné en forme de banquette, il permet également la diffusion de la chaleur par conduction vers ceux qui s'y reposent.

Statut: en fonctionnement
Impact: stockage d'énergie

banquette


Yaourtière à changement de phase

Le stockage de chaleur nécessaire à la production de yahourts est ici réalisé dans de la cire d'abeille. On fait fondre la cire sur le poêle à bois, et on la place dans un récipient à l'intérieur d'une boîte en carton isolée. Les yahourts en attente de fermentation sont déjà dans la boîte, et au bout d'environ huit heures, il sont parfaitement pris, sans aucune acidité. L'intérêt de ce système réside dans la régulation de température: la cire, lors de sa solidification, garde une température constante de l'ordre de 55°C (près de 60°C s'il s'agit de cire d'abeille et près de 50°C s'il s'agit de parafine à confiture). Or les yahourts ont besoin de rester longtemps à une température stable, autour de 45°C: la température de ce changement de phase (liquide-solide) est donc idéale. D'autres applications sont possibles, dans des bouillotes par exemple, car l'eau chaude peut monter jusqu'à 100°C, ce qui représente un plus grand risque de brûlure que la cire.

Statut: en fonctionnement
Impact: économie d'énergie dans la cuisine

yaourt


Double-vitrage et double fenêtre fixe

Dans une rénovation de maison ancienne, certains ouvrants peuvent être rénovés à moindre coût en optant pour des vitrages fixes, car l'ouverture n'est pas obligatoire partout. De même, on peut opter pour l'installation de deux fenêtres (d'occasion) décalées dans la même ouverture, solution qui était souvent mise en oeuvre dans les régions froides de France ou dans les pays scandinaves.

Statut: en projet
Impact: Pour un double-vitrage fixe, économie d'énergie supérieure à une fenêtre récente à isolation renforcé (car aucune fuite d'air à long terme).
Pour une double fenêtre, suppression du pont thermique lié au dormant.

dv


Petit chauffe-eau et programmation 48 heures

Le dimensionnement classique des chauffe-eau (200 litres minimum pour une famille), et leur mode de fonctionnement (chauffe toutes les nuits à plus de 55°C) n'est pas forcément adapté à notre besoin réel. En équipant les robinets de mousseurs, en utilisant une douchette à économie d'eau, et en adoptant une démarche de sobriété par rapport à l'eau, les économies sont aisées, et il n'y a aucune perte de confort. Sur notre lieu, le ballon contient 100 litres d'eau, et il ne chauffe que tous les deux jours. Ce qui est largement suffisant pour les quatre personnes du lieu.

Statut: en fonctionnement
Impact: économie d'énergie de 60% par rapport une consommation standard

ecs doucheco


Récupérateur de chaleur sur douche

L'échangeur situé sous la douche récupère la chaleur des eaux tièdes partant au siphon, et réchauffe l'eau froide allant vers le mitigeur. Résultat: on diminue la quantité d'eau chaude au niveau du mitigeur pour ne pas se brûler! Il existe des versions commerciales de ce système, le but pour nous est de tester l'autoconstruction de l'échangeur.

Statut: en projet
Impact: 30% d'économie d'énergie

douche


Toilettes sèches et compost adapté

Les toilettes sèches sont très intéressantes dans une démarche permaculturelle: elles évitent la production de déchets, elles économisent l'eau, et elles fournissent un compost de qualité. L'aire de compostage se doit d'être adaptée, car on laisse les matières maturer pendant deux ans à compter du dernier apport. Dans notre lieu la zone de compostage est séparée en trois bacs, et les matières organiques migrent de gauche à droite sur trois ans.

Statut: en fonctionnement
Impact: économie d'eau et production de compost

TS


Dans la zone 1 (jardin proche, cave)


Isolation par l'extérieur en paille

L'isolation par l'extérieur d'une maison ancienne est particulièrement efficace pour diminuer sa consommation et améliorer son niveau de confort. Néanmoins le choix des matériaux est primordial, car les matériaux industriels tels que les laines minérales ou les polymères requièrent une grosse quantité d'énergie lors de leur fabrication, alors que les matériaux dits "biosourcés" et locaux sont bien moins impactant. Nous aimerions utiliser la paille pour l'isolation de l'habitation, car c'est un matériaux bon marché, naturel, et disponible localement.

Statut: en projet
Impact: économie d'énergie, matériaux bio-sourcés et locaux

isoler


Mur solaire (Trombe)

Un mur Trombe est un vitrage placé sur un mur extérieur sombre, permettant la captation et le stockage de la chaleur émise par le soleil. Des ouvertures en haut et en bas communiquent la chaleur stockée à l'habitation par tirage thermique.

Statut: en projet
Impact: Economie d'énergie (chauffage gratuit)

trombe


Poêle rocket "plancha"

Le poêle rocket est un système de combustion très simple, auto-construit, constitué d'un tuyau en "L", isolé par un matériaux simple (cendres dans notre cas) et placé dans un bidon plus gros. Le bois y est inséré horizontalement par le bas et la combustion y est très efficace. Il peut être utilisé comme plancha, feu de cuisine, stérilisateur, chauffage d'une maison, production d'eau chaude... Dans notre cas il est intégré à la cuisine d'été, et il est alimenté avec les tailles des arbustes du jardin.

Statut: en fonctionnement
Impact: a minima 50% d'économie d'énergie par rapport à un barbecue classique

rocket


Douche solaire

Lors de la saison chaude (en été), la chaleur apportée par le soleil est abondante sous nos latitudes. Il est alors très simple de la collecter pour la douche: un simple sac d'eau noir positionné en hauteur, un tuyau d'arrosage noir qui serpente sur une pelouse... Il est dommage d'utiliser de l'électricité pour cet usage alors que le soleil nous fournit gratuitement l'énergie nécessaire. Dans notre lieu, le but est d'autoconstruire une douche solaire pour un usage en période chaude. Cette douche peut être intégrée à la serre afin d'utiliser l'eau de douche pour l'arrosage.

Statut: en projet
Impact: économie d'énergie sur l'eau chaude sanitaire

douche solaire


Cuisine solaire

De même que pour l'eau chaude, il est dommage de ne pas utiliser l'énergie solaire abondante en été pour la cuisson des aliments. La construction d'un four solaire est assez simple, et avec le poêle rocket (plancha), la cuisine d'été est complète.

Pour ceux qui redoutent les canicules estivales (de plus en plus fréquentes), un four solaire est bienvenu: car quand on veut garder sa maison fraîche, on n'a pas très envie d'allumer le four dans la cuisine. Le four solaire est la bonne solution, car dans ces périodes là, la chaleur et le soleil sont abondants et gratuits à l'extérieur!

Statut: en fonctionnement
Impact: économie d'énergie pour la cuisson

cuisine solaire


Dans les zones 2, 3 et 4 (terrain)


Poulailler

Les poules sont presque incontournables dans un lieu permacole: elles apportent des oeufs, mangent les épluchures, produisent de la fumure, du divertissement, de la chaleur... Il est aussi prévu d'intégrer les ruches dans l'enclos des poules

Statut: en fonctionnement
Impact: production d'oeufs, de viande, de compost, réduction de déchets

poules


Verger, potager, compost...

Légumes annuels ou pérennes, serre pour anticiper les plantations, arbres fruitiers, baies variées, aromatiques, plantes sauvages comestibles dans les pelouses, haies comestibles... De quoi cueillir en toutes saisons une part de notre alimentation.

Statut: en fonctionnement
Impact: production de nourriture, économie d'essence pour l'approvisionnement en légumes, utilisation de déchets

verger


etc...

fluxogramme
Contactez-nous pour voir d'autres éléments et comprendre l'importance des liens qui les unissent.